Home / Guide Isolation / Bilan thermique : le test d’infiltrométrie

Bilan thermique : le test d’infiltrométrie

Le test d’infiltrométrie ou « Blower door test » est, comme son nom  l’indique, l’étude des sources d’infiltration d’air dans le bâtiment. Cette  étude révèle le niveau d’étanchéité à l’air de la maison. Cela passe par  l’analyse de la quantité d’air provenant de l’extérieur qui s’infiltre dans tout  le logement. Une entreprise spécialisée facture cette opération entre 500 et  1000 euros. Tout comme la thermographie, le test d’infiltrométrie permet de  localiser les déperditions énergétiques de l’immeuble. Toutes deux participent à  connaître le bilan thermique de votre habitat.

Pour quelle raison effectuer un test d’infiltrométrie pour un bilan thermique ?

Le test d’infiltrométrie permet de trouver les sources d’infiltrations d’air  dans toute la maison. Tous ces endroits doivent être colmatés lors des travaux  de rénovation ou d’isolation afin de limiter les déperditions énergétiques de  votre logement. Les fuites de chaleur provenant jusqu’à 40 % de ces sources  d’infiltrations, cela améliorera considérablement la consommation en énergie  du bâtiment.

Recevez jusqu’à 5 devis gratuits pour l’isolation thermique de votre logement

Comment fonctionne le test d’infiltrométrie ?

Le test d’infiltrométrie entre dans le cadre du bilan thermique. On procède  notamment à cette opération pour prévoir le chantier à faire en isolation et en  rénovation. Pour ce faire, le spécialiste met en surpression ou en dépression  l’immeuble avec un ventilateur spécial. Il évalue de cette manière le débit d’air, sans  oublier les fuites d’air. Ce test dure normalement 30 minutes.

Qu’est-ce que l’informètre ?

Le test d’infiltrométrie est réalisé par le biais d’un infiltromètre. C’est  toute une panoplie d’équipement servant à calculer la perméabilité en air de  votre maison. Il est composé d’un ventilateur, envoyant l’air extérieur vers  l’intérieur. Sur la porte d’entrée, le technicien place une toile de nylon  étanche à contour ajustable. La mesure à proprement parler est faite avec un  manomètre.

Préparer la maison avant l’étude

La maison doit être préparée préalablement pour pouvoir accueillir ce  test. Le testeur ferme tous les ouvrants menant vers l’extérieur, mis à part  l’entrée principale où il installe ses équipements. Les ouvertures donnant vers  les pièces non chauffées sont aussi fermées. Il arrête pour un petit instant le  système de chauffage.

Le déroulement du test

La préparation et les installations faites, il fait tourner le ventilateur.  Il commence à rechercher les fuites d’air. Pour les repérer, il est possible  qu’il emploie une poire à fumée. La direction de la fumée indiquera  l’emplacement des fuites. Il peut aussi utiliser un thermographe ou un  anémomètre à hélice ou à fil chaud.

Recevez jusqu’à 5 devis gratuits pour l’isolation thermique de votre logement

Les endroits à repérer

Plusieurs endroits de votre maison peuvent être responsables de la  déperdition calorique. L’opérateur n’omet donc aucun coin et recoin. Il se  concentre plus particulièrement aux jonctions des murs et du plancher, à la  menuiserie et des failles en tout genre. Les petits défauts présents sur ces  lieux peuvent avoir un impact important sur votre facture d’énergie, parce qu’ils  laissent la chaleur s’échapper et donc  vous incitent  à utiliser abusivement de chauffage.

Scroll To Top