Home / Matériaux & isolation / L’aérogel : un isolant à très haut potentiel

L’aérogel : un isolant à très haut potentiel

Un aérogel est un produit issu d’un procédé appelé nanotechnologie. Normalement, ce matériau est composé d’air à 99,8 %, le reste du liquide. Or il se présente sous forme de solide (gel) transparent et a l’aspect d’un polystyrène, au toucher. La transparence est due à l’air et l’état solide à sa mode de fabrication. En effet, la technique consiste à remplacer le liquide par du gaz, à porter le corps, grâce à une pression et température extrême, à un état où la structure du corps (atomes et molécules) arrive à un désordre total (l’état liquide et solide sont confondus) et à retirer le gaz juste au-delà de cette phase où le corps n’est plus ni gaz ni liquide, mais du gel. Ce procédé en réalité très complexe permet d’investir le produit de toutes ses qualités, mais aussi de rectifier la tendance du simple gel à devenir poreux et à se décomposer en séchant.

Caractéristiques avantageuses d’un aérogel

L’aérogel est un matériau ultraléger, ayant 0,003 comme densité.

Résistant très bien à la compression, il peut supporter une charge 2000 fois plus lourde que son propre poids.

Sa performance en isolation thermique est hautement remarquable. En effet, il peut arrêter toute forme de transmission de chaleur : conduction, radiation, convection. Par ailleurs, cette performance est confirmée par son coefficient de conductivité ayant la plus petite valeur (compris entre 0,011 et 0,013) pour un corps solide. À titre de comparaison, son rendement dans le domaine est 4 fois plus grand que celui d’une laine de verre nécessaire à couvrir les mêmes dimensions.

L’aérogel est également un bon isolant phonique.

Il supporte une température dépassant 200 °C et ne se décompose qu’au-delà de 1 200 °C.

Il est souple et contrairement au PIV, il est possible de le découper.

Jusqu’à maintenant, aucune nocivité vis-à-vis de la santé n’est pas décelée chez l’aérogel, toutefois le port d’équipement de sécurité est encore recommandé lors de sa manipulation.

Faiblesses de l’aérogel, surtout en tant qu’isolant

L’aérogel compte tenu de toutes ses qualités est conçu pour être utilisé dans de nombreux domaines, or on ne s’en sert qu’en industrie, dans les combinaisons du personnel de la NASA en mission hors de la planète, encore rarement en habitation.

La principale raison est son prix encore exorbitant et la complexité de sa fabrication requérant une quantité importante d’énergie, au vu de laquelle il n’est pas encore intéressant comme isolant, prévu pour économiser l’énergie.

À titre indicatif, le coût nécessaire pour fabriquer 1 kg d’aérogel est autour de 1 800 euros.

Scroll To Top