Home / Matériaux & isolation / Les nouveaux matériaux d’isolation

Les nouveaux matériaux d’isolation

Compte tenu de la démarche de développement durable à laquelle s’inscrit l’État français avec les nombreux pays du monde, la tendance en matière d’isolation tourne vers les isolants, non seulement hautement performants, mais aussi écologiques, et à prix abordables. Bien que combiner ces trois critères soit difficile voire encore impossible, les fabricants et les chercheurs y mettent toute leur ingéniosité, si bien que des nombreux isolants tendances et dits de nouvelle génération sont actuellement proposés à la clientèle.

Critères d’évolution que doivent suivre les isolants

La recherche permettant d’obtenir du matériau de plus en plus performant en  termes d’isolation thermique, assurant une plus grande fonctionnalité, garantissant l’esthétique du bâti et moins nocif à l’homme et à l’environnement, progresse à grands pas.

Les caractéristiques qu’on recherche chez les isolants sont, entre autres :

  • Le coefficient de conductivité le plus faible possible.
  • L’épaisseur et le poids les plus réduits possible.
  • La facilité de pose (matériau souple, s’adaptant à toutes les surfaces).
  • La longévité (matériau qui résiste à la compression, à la haute température).
  • L’utilisation d’énergie réduite pour sa fabrication
  • La non-nocivité envers la santé et l’environnement.
  • La résistance au feu.
  • Le prix abordable.

Quelques nouveaux matériaux d’isolation

Trouver un isolant intégrant toutes les qualités énoncées précédemment reste encore dans le domaine de l’utopie. Toutefois, une nouvelle génération d’isolants, tous à haut rendement thermique et possédant en plus plusieurs autres qualités commencent à être commercialisées. Il s’agit, entre autres, de :

  • Panneaux d’Isolation sous vide (PIV), à base de silice et d’aérogel, serait l’isolant thermique parfait (à coefficient thermique environnant 0, 006W/m.K, pour une épaisseur de 30 mm), s’il n’y a pas sa fragilité.
  • L’aérogel, se présente sous forme de solide (gel) transparent et très léger. Conçu à partir de l’air à 99,8 % et de la silice, c’est un isolant thermique et phonique par excellence. En effet, sa mode de fabrication lui a conféré sa qualité exceptionnelle, c’est-à-dire être le solide ayant le coefficient de conductivité thermique parmi les plus faibles et stopper toute forme de transmission de chaleur.
  • Le béton cellulaire, fabriqué à partir de la silice (sable), du ciment, d’aluminium en poudre pour donner d’abord une pâte pleine d’air pour finir sous forme de blocs servant à construire les murs (monomurs), les cloisons, etc. C’est un isolant parfait pour traiter les ponts thermiques. Déjà très utilisé en construction individuelle, un de ses inconvénients est d’être hydrophile.
  • Les matériaux à changement de phase (MCP) sont des systèmes d’isolation très écologiques qui améliorent l’inertie du bâtiment. Non seulement ils assurent l’isolation thermique, mais ils restituent en même temps les calories récupérées à l’atmosphère ambiante, à l’air intérieur du bâtiment quand la température de celui-ci baisse. Associés à un système de ventilation nocturne, ils peuvent réduire les températures élevées jusqu’à 5 °C.

Le handicap de tous ces matériaux réside dans leurs prix encore élevés. Certains d’entre eux sont produits en petite quantité.

Scroll To Top