Home / Guide Isolation / Tout savoir sur le bilan thermique

Tout savoir sur le bilan thermique

Quand il est temps de penser à l’isolation de la maison, il faut tout d’abord  effectuer un bilan thermique. Il s’agit d’une opération effectuée par un  professionnel idéalement afin de connaître l’état de la  consommation énergétique de votre maison. Cela permet aussi de connaître les  failles de votre maison en matière d’isolation. Le bilan thermique est utile  pour améliorer le bilan énergétique de votre résidence. Plus d’explications:

En quoi consiste le bilan thermique ?

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte pour réussir le bilan  thermique. Le spécialiste évalue, avant tout, la conformité de l’immeuble à la  réglementation énergétique en vigueur. Il repère les déperditions de chaleur de  toute l’habitation et identifie les divers ponts thermiques. Il procède, par la  suite, au calcul des besoins nets de celle-ci en matière de chauffage. Toutes  les parois déperditives sont passées au peigne fin. Il s’agit des murs, du sol,  du plafond, des fenêtres et portes, des combles, etc.

Recevez jusqu’à 5 devis gratuits pour l’isolation thermique

Les modalités du bilan thermique

Le résultat du bilan thermique dépend de plusieurs critères tous liés aux  caractéristiques intrinsèques de votre maison. Le professionnel étudie le type  de sol, selon qu’il y ait un vide sanitaire, un terre-plein, etc. Il évalue les  murs en fonction du type de matériau choisi, qui peut être des briques, du  parpaing, de la pierre, etc. Le type de vitrage compte énormément aussi (triple,  double ou encore simple). Il en va de même pour le revêtement de la toiture et  le genre de combles sous celle-ci.

Les conditions du bilan thermique

Seuls le syndic de copropriété, le bailleur social et le gérant du bâtiment  peuvent demander un bilan thermique de l’ensemble de l’édifice collectif. Sachez  que le bilan peut être subventionné par l’Ademe (Agence de l’environnement et de  la maîtrise de l’énergie). Cet organisme donne 70 % du coût total du  pré-diagnostic thermique, 2 300 euros maximum. Son financement plafonné à 75  000 euros est l’équivalent de 50 % pour une étude complète. Pour en bénéficier,  faites en sorte que ce diagnostic correspond au cahier de charges de l’Ademe.

Qu’est-ce que le test d’infiltrométrie ?

Lors du bilan thermique, le professionnel fait aussi du test  d’infiltrométrie. Cela permet de déterminer le niveau d’infiltration d’air dans  la maison. En plus de mesurer sa quantité, il détecte ses principales sources  d’infiltration. Ces endroits seront, par la suite bouchés lors des travaux  d’isolation pour éviter que l’air ne pénètre à nouveau dans l’immeuble. Si vous  ne comprenez pas pourquoi est-il impératif de les colmater, sachez qu’ils sont  responsables de l’augmentation de vos besoins en chauffage. En fait, trop de  ventilation pousse à utiliser abusivement le chauffage en hiver. L’enveloppe  trop perméable du bâtiment va par conséquent à l’encontre des recommandations de  la RT 2012. Celle-ci vise à réduire la consommation en énergie à 50  kWh-ep/m²/an.

Scroll To Top